Parcours de l’alcool dans le corps

Intervention vidéo de Françoise CHEVEAU, Médecin addictologue à la Santé U, lors de la journée de prévention des addictions du 5 novembre 2009 :

.

Évolution de l’alcoolémie

Quelque soit la quantité d’alcool consommée, le taux maximal d’imprégnation de l’organisme est atteint :

une demi-heure après une absorption à jeun
une heure après une absorption au cours d’un repas

Après le dernier verre, il faut beaucoup de temps pour faire baisser l’alcoolémie. Une personne en bonne santé élimine seulement 0,1 à 0,15g/l d’alcool par heure.
Exemple : Un individu avec un taux d’alcool de 1,5g/l dans le sang à minuit sera encore à 0,6g/l à 9 heures du matin.

À savoir

  • L’habitude ne fait pas varier l’alcoolémie : que la personne soit habituée ou non à consommer, son taux d’alcoolémie sera le même. Par contre, l’habitude, tout comme la fatigue et l’anxiété, vont jouer sur les effets de l’alcool que la personne va ressentir après avoir consommé.
  • Le taux d’alcoolémie est d’autant plus élevé que vous êtes à jeun, que votre taille est petite, votre poids léger et que vous êtes une femme.
  • Le risque de provoquer un accident mortel est multiplié par 2, à 0,5g/l, par 10, à 0,8g/l, par 100 au delà de 2g/l. Ces risques sont doublés en cas de consommation conjointe de cannabis.

[Source : Guide d’organisation de soirées étudiantes sur le site de la MGEL.]

Documents à télécharger

Diaporama Parcours de l’alcool dans le corps, par Françoise CHEVEAU